Mahdia et Tunis - Chez Amina

26/03/2013 - Pays : Tunisie - Imprimer ce message

Lundi, je me rends à Mahdia, à une heure de train de Monastir. C’est une cité fatimide initialement fondée pour son emplacement stratégique – idéal pour lancer une attaque vers le Caire. Il fait toujours 25 degrés et un grand ciel bleu et ici, tout semble marcher au ralenti. Je discute avec des habitants du village qui m’expliquent, comme on peut s’en douter, que le tourisme est au plus faible. Les hotels auparavant ouverts toute l’année marchent à présent uniquement quelques mois par an. Les jeunes sont dés½uvrés et tournent avec leurs mobylettes, prenant le cimetière qui surplombe la mer pour un terrain de bicross.


J’échoue finalement dans un café (adresse à retenir : sidi salem !) qui donne sur l’eau – aka, c’est vraiment les vacances !


Mardi, je quitte Monastir et la bande de mecs  avec un certain regret, même si Oussama va me rejoindre dans quelques jours, ses parents y habitant. Direction Tunis. 2 heures de taxi collectif à discuter avec une tunisienne qui m’explique qu’elle attend que la procédure de rassemblement familial soit terminée pour rejoindre son mari à Paris ; elle est ingénieur en mécanique et trouve que finalement, c'est assez facile de partir là bas.

Arrivée à Tunis, je laisse mon sac à la gare et pars me perdre dans les ruelles de la médina. Je rejoins ensuite Alice, ma copine du CCFD qui est là pour le boulot, et on se rend à la marche d’ouverture du Forum Social Mondial. Très étrange de recroiser un certain nombre de personnes du secteur associatif que je vois habituellement à Paris, étrange également de voir des partis politiques français (le NPA, pour ne pas les citer). C’est sympa, convivial, comme une manif où il fait beau, et en même temps la plupart des tunisiens ne sont pas dans le cortège mais nous regardent avec un petit sourire depuis le trottoir.


Le soir je me rends à La Marsa, quartier chic et hype de Tunis, rejoindre les couchsurfers chez qui je vais habiter quelques jours. Karim est libanais, chrétien et né en Egypte ; Amina tunisienne et musulmane. Ils bossent tous les deux dans la pub et la comm, ont une trentaine d’années, et voyagent beaucoup. La suite au prochain épisode!

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :