Bethlehem - The holy land!! (ah ah, just kidding)

06/08/2013 - Pays : Territoires palestiniens - Imprimer ce message

Ce qu’il y a de magique avec le couchsurfing, c’est que vous n’allez pas de ville en ville, vous allez de personne en personne. Et ça, c’est plus que chouette!

Après avoir rencontré Motasem et Mohammed à Hébron, qui m’a hébergé la deuxième nuit, je me suis dirigée vers Bethlehem. Pour ceux qui s’attendraient à un petit village perdu au milieu de la montagne avec une grotte (et un boeuf, et un âne?), on est loin du compte. Bethlehem est maintenant une des villes de taille moyenne de Palestine, et à la particularité de compter un certain nombre de camps de réfugiés (comme en Jordanie, ces camps sont maintenant des villes - bidonvilles), pour la plupart des palestiniens qui ont dû fuir en 1967. C’est aussi une des villes avec le plus grand nombre de chrétiens; j’y ai donc rencontré Georges, et c’était assez intéressant car il avait une vision disons, très particulière du conflit. Ce qui est assez frappant ici c’est que les papiers d’identité mentionnent la religion, et que les laissez passez en dépendent, donc vous imaginez les tensions qui en découlent.

Ensuite j’ai passé le reste de la journée avec Hassan, qui se trouve être un cousin de Mahmoud Darwich (c’est THE poète palestinien ultra connu ici), qui m’a fait rencontrer un sénateur et le chef de la police. Plein d’histoires dans mon carnet donc. ;)
Bethlehem fait aussi partie des villes à travers lesquelles passe Le Mur - assez impressionnant donc.

Et là je suis maintenant à Ramallah, capitale administrative et politique, chez Ibrahim. Toute la ville est en effervescence car la fin du ramadan sera inch’allah demain, donc grosse préparation pour l’Eid!











_____________________

The great thing about couchsurfing, is that you don’t go from town to town, you go from person to person. So in Hebron I’ve met Motasem, who introduced me to the family I stayed with, and who’s working in a local NGO who fights the settlements. Then I stayed with Mohamed, still in Hebron, but on the other side of the city.

After Hebron, I’ve been to Bethlehem; of course when you hear «Bethlehem», you see a baby crying in a cave, surrounded by a donkey and a cow. Obviously. But the town is now pretty big; you have buses of tourists coming through to check the nativity church and that kind of things, but you also have one of the biggest refugee camps here (most of the people came here in 1967).

So I’ve spent a day in Bethlehem, meeting Georges, a palestinian christian who had a different view on the conflict and what is going on here, so it was pretty interesting. Then I met with Hasan, who knows everyone here (he introduced me to a senator, the chief of police, and is actually Mahmoud Darwich’s cousin!).

And now I’m in Ramallah, with Ibrahim. Things are pretty busy in the town because they are preparing for Eid; people will be on holidays for the next couple of days. More on that later!

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par Mother
Le 07/08/2013 à 13:10:00
Je préférais l\'autre vision de bethleem( entre nous 10 ans de catéchisme ne t\'ont pas appris à écrire correctement la ville natale de Jésus ! ). Tu ne dis pas quelles interprétations Georges fait du conflit! Ce serait intéressant !
Gros bisous
Par Sis
Le 07/08/2013 à 14:10:15
Tu n\'as pas honte d\'écrire Bethleem à la mode anglo-saxonne? BOUH, il ne te reste donc plus aucune attache patriotique? Mouahah
Anyway, ça a beau être le lieu de naissance de son fils, Dieu semble avoir déserté la région.

Par
Le 07/08/2013 à 17:56:45
Je veux pas tout dire pq je fais du teasing pour mon webdoc. ;)
Et tu as maintenant la preuve que 10 ans de catéchisme n\'ont pas servi à grand chose!


Par m
Le 11/08/2013 à 18:41:16
ah la chance! il envoie du bois Darwich, j\'ai un recueil de poeme de lui qu\'est fat! si tu le vois tente l autographe pour ton frère.

Le monde est très très petit


Laisser un commentaire